Bienvenue sur notre plateforme de consultation #PubetCité

 

Littérature et publicité : participez à la réédition d’une célèbre enquête !

 

De Victor Hugo (pour une encre) à Joël Dicker (pour une Citroën), pendant près de deux siècles, innombrables sont les écrivains les plus divers qui ont prêté leur plume, leur nom ou leur visage à la publicité.

De Victor Hugo (pour une encre) à Joël Dicker (pour une Citroën), pendant près de deux siècles, innombrables sont les écrivains les plus divers qui ont prêté leur plume, leur nom ou leur visage à la publicité.

Raoul Ponchon rimait dans Le Courrier français pour les pastilles Géraudel ; Edmond Rostand roulait pour les stylos Onoto ; nous devons à Sacha Guitry le fameux slogan « Le K.K.O. L.S.K. c. S.Ki » ; Colette, Paul Valéry louangèrent l’eau de Perrier ; Pierre Benoît mit Antinéa, l’héroïne de sa célèbre Atlandide, au service des liqueurs Cusenier ; Paul Claudel rédigea une plaquette pour les bijoux Cartier ; quand Jean Cocteau posait dans Paris Match pour les téléviseurs Ribet-Desjardins, Frédéric Dard vantait le camembert Président dans un spot télévisé…

De nos jours Nicolas Rey (pour la lingerie RougeGorge [1]), Tahar Ben Jelloun (pour la chaine Sofitel), Véronique Ovaldé (pour la Renault Twingo), David Foenkinos (pour Nespresso), Eliette Abecassis (pour «Caprice des dieux») De l’histoire occultée de ces collaborations lettrées à la culture commerciale, le programme LITTéPUB soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), s’emploie depuis 2014 à raviver la mémoire.

À l’occasion du congrès international «Lis tes pubs. Biens littéraires et culture marchande (XIXe-XXe siècles)», qui se tiendra à l’Académie royale de Belgique du 11 au 14 juin 2019, LITTéPUB en collaboration avec l’ARPP, réédite en l’actualisant l’enquête « Littérature, commerce et industrie » lancée en 1927 par Paul Reboux dans les colonnes de Paris-soir à l’occasion de la création du «Prix Beaumarchais de Littérature publicitaire»

Pour participer à l’enquête, rendez-vous jusqu’au 30 avril 2019 sur le lien : https://bit.ly/2U4f1VK

 En savoir + : extraits de l’enquête de 1927.

[1] 2013 : « Les nouvelles audacieuses »

Consultations en cours

Les résultats seront présentés à l’occasion du congrès international «Lis tes pubs. Biens littéraires et culture marchande (XIXe-XXe siècles)», qui se tiendra à l’Académie royale de Belgique du 11 au 14 juin 2019.

Qu'est-ce que l'ARPP?

La déontologie publicitaire en 10 dates

1935 : création de l’Office de Contrôle des Annonces (OCA).

1937 : adoption du premier code de la Chambre de commerce international (ICC).

1953 : le Bureau de Vérification de la Publicité (BVP) remplace l’OCA.

1968 : le BVP obtient un siège à la commission de visionnage de la Régie Française de Publicité (RFP).

1973 : Première Recommandation « Hygiène et beauté ».

1992 : le CSA délègue le contrôle a priori de la publicité télévisée au BVP Le BVP est co-fondateur de l’Alliance européenne pour l’éthique en publicité (EASA).

2004 : l’interprofession européenne signe, en présence de la Commission, la Charte européenne pour l’autodiscipline en publicité qui comprend 10 engagements.

2005 : Création du Conseil de l’éthique publicitaire (CEP).

2008 : le BVP cède la place à l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP). Deux nouvelles instances associées sont créées : le Conseil paritaire de la publicité (CPP) et le Jury de déontologie publicitaire (JDP).

2015 : L’éthique publicitaire fête ses 80 ans L’ARPP lance le chantier de la refonte du Recueil des Recommandations au terme duquel 42 Recommandations vont être modifiées ou supprimées.

A propos

Depuis plus de 80 ans, l’ARPP met le consommateur au cœur du processus d’autorégulation publicitaire.

En 2019, l’ARPP poursuit sa démarche historique en ouvrant cette plateforme de consultation à tous les contributeurs, citoyens-consommateurs comme professionnels, souhaitant contribuer à de grandes thématiques actuelles et à venir de la société, de la consommation et de la communication : représentation, écologie, diversité, alimentation…

Sur chaque grande thématique définie avec les instances statutaires de l’ARPP, les consommateurs, professionnels, Pouvoirs publics seront consultés sur plusieurs questions, déterminées par l’ARPP pouvant y associer le Conseil de l’Éthique Publicitaire, le Conseil Paritaire de la Publicité ou le Jury de Déontologie Publicitaire. Les résultats seront rassemblés dans une publication, contextualisée, expliquée et publiée, qui alimenteront les travaux déontologiques de l’ARPP pour faire avancer ensemble la publicité.

Je souhaite être prévenu des prochaines consultations par mél :


Retrouvez ici notre politique de protection des données personnelles.