13ème BILAN ARPP « IMAGE ET RESPECT DE LA PERSONNE »

Plus de 50 000 publicités examinées, un taux de conformité de 99,95% à la règle déontologique

Communiqués de presse

Dans le cadre de ce 13ème bilan, 50 328 publicités ont été examinées et 25 manquements ont été relevés (dont 12 provenant des affaires traitées par le Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) sur la période de 4 mois étudiée), soit un taux de conformité à la Recommandation de l’ARPP « Image et respect de la personne humaine » de 99,95 %, taux qui reste équivalent à ceux des années précédentes.

Comme lors du 12ème bilan publié en octobre 2016, l’essentiel des manquements relevés portent sur l’emploi de stéréotypes. Ils sont essentiellement diffusés en bannière ou sur les réseaux sociaux.

Ce bilan a été présenté lors des Rencontres de l’UDECAM le 7 septembre 2017.

 Madame Anne-Sophie Cruque, présidente de Spark Foundry et de Starcom MediaVest Group France et membre du conseil d’administration de l’Union des entreprises de conseil et achat media (UDECAM), témoigne de son analyse des résultats de ce bilan. Elle rappelle en particulier la vigilance nécessaire des professionnels du numérique :

« …Les acteurs digitaux, qui sont éditeurs de leurs contenus ont la responsabilité des éléments qui sont diffusés.
Ainsi, sur ces environnements qualitatifs, les campagnes digitales sont plus naturellement modérées.
En revanche, les grandes plateformes mondiales ou les réseaux de sites ne sont pas assujetties à cette responsabilité et sont donc moins vigilants sur les éléments qui peuvent être diffusés sur leurs supports. Pour y pallier, il est essentiel que l’ensemble des acteurs soient sensibilisés aux règles et que chacun considère sa part de responsabilité… ».

Rappelons que 2017 est également l’année de la réactualisation de l’ensemble des règles déontologiques que la profession se donne et de la sortie du Code de l’ARPP des Recommandations de la publicité.

A ce propos, Anne Sophie Cruque précise que :

« …Ce nouveau Code ARPP est un document de synthèse utile. Mais, une reprise simple, en infographie par exemple, des 28 règles à respecter en amont du dossier serait intéressante, et permettrait d’être communiquée simplement à l’ensemble des Parties prenantes, pour les inciter à davantage entrer dans les définitions de chacune. »

Ce travail de pédagogie des règles est déjà engagé à l’ARPP : une première vidéo, relative à la communication des influenceurs [1] ayant été publiée en juin 2017, l’infographie correspondant à la Recommandation de l’ARPP Image et respect de la personne est publiée ce jour ; elle sera suivie par celle concernant la Recommandation ARPP Comportements alimentaires.

4 mois consécutifs ont été sélectionnés pour cette étude. Les mois d’octobre, novembre et décembre 2016, puis le mois de janvier 2017 ont été retenus.

Les médias analysés sont la presse nationale, l’affichage pour les campagnes nationales, les web-vidéos, les bannières et pour la première fois, pour l’application de cette règle, les réseaux sociaux.

Depuis 2003, en application de la Déclaration Commune signée entre la Ministre de la parité et de l’égalité professionnelle, Nicole Ameline et, l’ARPP (le BVP à l’époque) pour l’interprofession publicitaire, chaque année, un bilan d’application est réalisé.

En 2012, une Charte sur le respect de l’image de la personne humaine dans la publicité, réaffirmant les engagements pris en 2003 par les professionnels et les renforçant dans le cadre du dispositif de régulation professionnelle concertée mis en place en 2008, a été signée entre le Ministère des solidarités et de la cohésion sociale, Roselyne Bachelot, l’ARPP, et les Représentants de l’interprofession publicitaire.

Les bilans annuels se sont donc poursuivis en application de ces engagements réaffirmés ; leur méthodologie étant depuis 2014 certifiée par Bureau Veritas.

Contact presse : ARPP – Stéphane Martin, Directeur Général, +33 (0)1 40 15 15 26 / Formulaire de contact